CONSEILS

Prendre soin de son instrument au quotidien

Le violon, l’alto, le violoncelle et la contrebasse sont des instruments constitués de diverses essences d’arbres. L’épicea pour la table, la barre, l’âme. L’érable pour le fond, les éclisses, la tête et le chevalet. L’ébène pour la touche. Le palissandre, le buis, le permabouc, le cocobolo, le tétoul et l’ébène pour les accessoires que sont les chevilles, le cordier et la mentonnière.

Les diverses parties de votre instrument sont assemblées avec une colle chaude à base d’eau et de différents gélifiants tels que la peau de lapin, du cartillage de poisson, des cartillages et des nerfs de bœufs.
L'instrument constitué de divers bois, assemblés avec des colles aussi naturelles ne supporte ni un excès de chaleur, ni de sécheresse ou d’humidité. Pour ces raisons, nous vous conseillons d'éviter l'exposition au soleil. En effet celle-ci peut :

  • altérer le vernis (le faire fondre) ;
  • faire travailler de manière brutale le bois, ce qui peut provoquer des fractures, des déchirures, des fissures ;
  • Une forte humidité peut dissoudre la colle et endommager de manière irréverssible le vernis.

Après chaque usage, nous vous conseillons de toujours remettre votre instrument dans son étui ou sa housse de protection. Durant les transports, veillez à bien caler l'instrument. Votre logement est chauffé par le sol, rangez votre instrument à mi-hauteur et veillez à maintenir une humidité suffisante (environ 60 %) si celui-ci est chauffé par convecteurs électriques.

L’accordage

accordage.jpg